Quels sont les pièges à éviter lorsque l’on vend un logement ?

6 novembre 2018

Quels sont les pièges à éviter lorsque l’on vend un logement ? 

Il peut paraître facile de vendre un logement et pourtant les pièges sont nombreux, d’où l’importance d’être accompagné par un professionnel de l'immobilier. Mettez donc le doigt sur les pièges à éviter, afin de mener à bien votre projet. 


1. Surestimer le prix de son logement 

C’est l’erreur que font de nombreux vendeurs : vendre à un prix excessif par rapport au marché immobilier. En effet, tous les biens sont vendables, même ceux qui présentent les plus gros défauts, à condition que le prix fixé soit juste et cohérent. Gardez à l’esprit que les acheteurs connaissent les prix justes, ils se renseignent, visitent, négocient, sont accompagnés, et savent parfaitement s’ils ont affaire à un bien surévalué. Et un logement ne se vend jamais à un prix surévalué : à l’inverse, il reste longtemps en vente et sa valeur finit par diminuer progressivement.


2. Vendre sans l'aide d'un professionnel de l'immobilier

Il peut être tentant de vouloir vendre soi-même son logement sans faire appel à un agent immobilier, simplement pour économiser les honoraires. Pourtant, vendre un logement est un véritable métier avec tout ce que cela implique : l’agent immobilier connaît le marché immobilier de votre commune et de votre quartier sur le bout des doigts, il sait mettre en avant les atouts d’un logement, adopte un discours rassurant auprès des acheteurs, les informe, les conseille, et cela nécessite beaucoup de temps. Rédiger une annonce, publier des photos avantageuses, répondre à tous les appels, tous les mails, prendre les rendez-vous, effectuer les visites, répondre aux questions, faire l’intermédiaire au moment des offres d’achat, rédiger l’avant-contrat dans les règles de l’art, recevoir les parties… tout cela vous prendra l’équivalent du temps que vous prenez vous-même à exercer votre profession, sans avoir forcément les connaissances équivalentes.

Bon à savoir : Sachez que les logements vendus par l’intermédiaire d’un agent immobilier se vendent plus rapidement que ceux pour lesquels les propriétaires s’en sont chargés eux-mêmes.


3. Confier le mandat de vente à plusieurs agences immobilières 

S’il est généralement recommandé de faire appel à un agent immobilier pour vendre un logement, il ne faut pas, à l’inverse, tomber dans le travers de confier un mandat de vente à plusieurs agences. En effet, lorsqu’un acheteur tombe sur plusieurs annonces concernant le même bien, ils ont systématiquement le même sentiment : que le logement cache quelque chose parce qu’il a du mal à se vendre. A contrario, un bien confié en exclusivité à une agence donne le sentiment d’un bien unique, et sa valeur baisse moins rapidement.


4. Essayer de cacher les défauts de votre bien immobilier 

Evitez absolument d’essayer de cacher les défauts ou ce que vous croyez être un défaut dans votre logement. Si par exemple, votre logement est en rez-de-chaussée, ne le cachez pas, faites en sorte que le visiteur soit au courant avant de le visiter. Une personne préparée à visiter un logement en rez-de-chaussée viendra visiter en connaissance de cause et ne sera pas déçue à ce moment-là. A l’inverse, une personne qui ne s’y attend pas pourra être déçue et ne parviendra pas à y voir d’autres qualités durant la visite. Sans compter que certains défauts qui se révèlent par la suite peuvent entrer dans le champ des vices cachés et cela se retournera contre vous. C’est le cas si vous dissimulez les traces d’humidité sur les murs, par exemple.


5. Vendre durant la mauvaise période 

On sait que certaines saisons sont plus propices que d’autres à une vente rapide, comme c’est le cas du printemps. A l’inverse, l’hiver n’est pas une saison idéale : la luminosité est faible, le temps ne met pas votre logement en avant, les familles par exemple déménagent rarement à cette période à cause du calendrier scolaire, et le nombre d’acheteurs est donc réduit. Comme il est rarement bon de garder un bien sur le marché trop longtemps, il est préférable de décaler votre projet de vente à plus tard si c’est possible, si vous songez vendre à l’automne ou en hiver.​  

Conseils : Dépersonnalisez votre intérieur, afin que le futur acheteur se projette immédiatement dans votre logement. N'oubliez pas que c'est dans les 90 secondes qu'un acquéreur se décide...


Source : edito.seloger.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visite du site.

En savoir plus Fermer