L’astuce pour éviter que l’acheteur négocie le prix

25 mai 2020

7,2% c’est le taux de négociation moyen selon notre Observatoire des agents immobiliers du troisième trimestre. Si vous êtes vendeurs, ne pensez pas pour autant qu’il faut sur-évaluer votre bien d’autant. Suivez plutôt nos conseils pour que votre bien ne fasse pas l’objet de négociations. Ou en tout cas le moins possible.

Connaître à l’avance de quel montant on va pouvoir négocier le prix d’un bien, c’est une information dont rêveraient beaucoup d’acquéreurs. Notre dernier Observatoire des agents immobiliers nous donne quelques indications là-dessus. Mais ne rêvez pas: la marge de négociation reste limitée sur l’ensemble du territoire puisqu’une majorité de professionnels ayant répondu à notre enquête déclarent que le taux de négociation reste inférieur à 5%.

On note toutefois des divergences régionales. Certaines régions affichent un pourcentage important de taux de négociation. En Franche-Comté par exemple, 45% des biens se vendent après une négociation de 10 à 20%, alors qu’en Ile-de France, 66% font l’objet d’une négociation inférieure à 5%.

Alors pourquoi certains biens se négocient plus que d’autres et comment éviter que cela n’arrive ? La seule recette miracle pour éviter les négociations est de vendre au bon prix. 

Comment ? En commençant par estimer votre bien sur internet. Puis en affinant ce résultat grâce à une estimation physique réalisée par une agence immobilière la plus à même de vous aider dans votre projet.

Malgré tout cela, vous serez souvent tentés de mettre votre bien en vente à un prix légèrement supérieur, pariant sur un coup de coeur ou un acquéreur mal informé. Abstenez-vous. Car plus votre logement tardera à se vendre, plus la décote finale risque d’être importante.

A l’inverse, grâce à un prix exact appliqué dès le départ, vos délais de vente seront réduits et le taux de négociation de même. Avec le bon process commercial et une juste estimation du bien, on vend en moins d’1 mois. En revanche, quand le bien est surestimé de 5, 10 ou 15% du prix réel, il mettra des mois ou des années à se vendre à un prix souvent moins élevé que s’il avait été bien estimé à la base.


Source : meilleursagents.com

En cliquant sur "J'accepte", vous autorisez l'utilisation de cookies afin de vous assurer une experience optimale sur ce site.

En savoir plus J'accepte

Pour participer à l'effort collectif de lutte contre l'épidémie, et conformément aux directives du gouvernement notre équipe respecte les instructions gouvernementales et fermera l'accès au public de son agence. Nous restons néanmoins joignables via les coordonnées présentes sur notre site.